Resilience
  • Nuliajuk in Mourning – 2017
  • Plume et encre sur papier minéral
  • 71,1 x 50,8 cm
Nuliajuk in Mourning

Tous les ans au mois de juin, nous chargions notre bateau pour nous rendre à notre toute petite maison au bord de la mer. Et très souvent, nous devions faire face à des rivages jonchés d’ordures laissées par les courants marins, des ordures déversées par des chalutiers étrangers entre le Labrador et le Groenland. Quand on est enfant, on trouve excitants ces trésors étranges, mais quand on est adulte, on est perturbé par cette invasion de plastique. J’ai lu des articles sur les baleines qui viennent s’échouer sur les plages, l’estomac plein de détritus. Voir ces majestueuses créatures décimées par quelque chose d’aussi petit qu’un sac en plastique me fend le cœur. Et je ne peux pas m’empêcher de me demander comment Nuliajuk, la déesse inuite de la mer, se sentirait en voyant le cadavre d’une de ses créatures sur une plage à cause de cela.

– Heather Campbell

emplacements des panneaux

Traité:

Remarque: tous les panneaux numériques n’affichent  les oeuvres de Résilience de la même manière.  Les renseignements concernant le traité, le territoire et la langue ont pour source de référence le site Territoire Traditionnel, et peuvent être incomplets.