Resilience

Lori Blondeau

Crie/Saulteuse/Métisse

  • Asiniy Iskwew – 2016
  • Photographie numérique
  • 152,4 x 111,8 cm
Asiniy Iskwew

Asiniy Iskwew — cri pour « femme de pierre » — s’inscrit dans la continuité de l’intérêt que je porte aux pierres reliées aux traditions autochtones telles que les pétroformes, agencements anthropomorphiques, zoomorphiques ou géométriques de grandes pierres ou de rochers, ou l’art rupestre, peintures ou gravures sur pierre. Dans cette série de photos, je célèbre les formations rocheuses des peuples autochtones des Plaines, je rends hommage aux sites anciens importants où se tenaient des cérémonies sacrées ou des rites de passage ou bien qui marquaient des batailles ou des histoires. Je m’inspire des histoires orales liées au Mistaseni — un rocher sacré de 400 tonnes marquant un lieu de rencontre important pour les Autochtones que le gouvernement de la Saskatchewan a dynamité en 1966 pour aménager un lac artificiel. Captant des interventions performatives dans le paysage, je me tiens debout sur des rochers, drapée de velours rouge sang, reflétant la résilience des cultures autochtones. 

– Lori Blondeau

emplacements des panneaux

Traité:

Remarque: tous les panneaux numériques n’affichent  les oeuvres de Résilience de la même manière.  Les renseignements concernant le traité, le territoire et la langue ont pour source de référence le site Territoire Traditionnel, et peuvent être incomplets.