Resilience

Au sujet de MAWA

Mentoring Artists for Women’s Art (MAWA) est un centre d’artistes autogéré de Winnipeg qui encourage le développement créatif et intellectuel des artistes des arts visuels qui s’identifient comme femmes par l’éducation et le dialogue critique. En plus de trente ans, le centre a créé une communauté intergénérationnelle dynamique qui se consacre au partage des connaissances et des ressources.

Dans les mentorats de MAWA, des artistes chevronnées partagent leur expérience et expertise avec des artistes en développement dans une démarche formative on ne peut plus transformatrice. MAWA offre aussi de multiples occasions de se former aux personnes de tous les genres : présentations par des artistes locaux, nationaux et internationaux, groupes de discussion, ateliers notamment de pratique artistique et de perfectionnement professionnel, causeries sur divers thèmes, écriture critique, visites de studios avec des commissaires établies, projections de films, programme d’artiste en résidence, centre de ressource/bibliothèque de prêt. MAWA entreprend aussi des projets de grande envergure tels que Resilience et la publication récente de l’ouvrage Desire Change : Contemporary Feminist Art in Canada, le premier livre de cette nature. Tous les programmes sont peu coûteux ou gratuits

Pour diriger ses programmes, MAWA embauche des femmes autochtones, des Néo-Canadiennes, des Franco-manitobaines, des femmes des milieux ruraux et des femmes vivant avec un handicap pour assurer que tous les points de vue soient présentés et que les échanges d’idées soient les plus vastes possible. Plus de 300 membres payants, 400 bénévoles et 5 000 participants prennent part aux programmes et événements de MAWA chaque année.

MAWA donne aux artistes des arts visuels à tous les stades de leur carrière les outils pour se dépasser et développer leur projet professionnel. MAWA inspire la réflexion sur les questions d’équité pour tous. MAWA est un espace convivial et accessible pour qui veut un engagement artistique actif et rigoureux. 

Par ses activités,MAWA a appuyé quelques-unes des artistes les plus établies du pays et continue de nourrir les générations futures d’artistes et d’amateurs d’art.

L'équipe Resilience

Lee-Ann Martin

Lee-Ann Martin

Conservatrice

Lee-Ann Martin est une conservatrice indépendante d’art autochtone contemporain qui vit à Ottawa (Ontario). Elle a été conservatrice en chef à la MacKenzie Art Gallery à Regina (Saskatchewan) et conservatrice d’art autochtone au Musée canadien des civilisations à Gatineau (Québec). Ses nombreux projets à titre de commissaire d’exposition comprennent Close Encounters : The Next 500Years, une exposition internationale qu’elle a coorganisée pour le Plug In Institute of Contemporary Art à Winnipeg (Manitoba) et les expositions nationales itinérantes, BobBoyer : His Life’s work (Le travail d’une vie), pour la MacKenzie Art Gallery, à Regina (Saskatchewan), Au fil de mes Jours (In MyLifetime) pour leMusée national des beaux-arts du Québec à Québec (Québec), Alex Janvier : His First Thirty Years, 1960-1990 pour la Thunder Bay Art Gallery, à Thunder Bay (Ontario) ainsi que INDIGENA : Perspectives autochtones, cinq cents ans après,avec Gerald McMaster, pour le Musée canadien des civilisations, à Gatineau (Québec), qui a fait l’objet d’une tournée internationale. Martin organise des expositions, écrit et fait des conférences sur l’art autochtone contemporain national et international depuis plus de vingt-cinq ans. Ses écrits ont été publiés, entre autres, par la Oxford University Press, la University of Washington Press, la BanffCentre Press, le National Museum of the American Indian, Douglas & McIntyre, et le Musée des beaux-arts du Canada.

Ko’ona Saber

Ko’ona Saber

Gardienne du savoir traditionnel

Ko’ona est une Anishinabée membre du Bizhiw doodem (clan du Lynx) de la Première Nation de Peguis, oùson père Walter George Cochrane a joué un rôle capital dans la réhabilitation de pratiques culturelles autochtones avant la naissance de Ko’ona en 1970. Jusqu’à l’automne 2016, elle a habité treize ans dans le quartier Nord de Winnipeg. Son travail consistait à renforcer et appuyer les familles et les enfants autochtones. Depuis plus de vingt ans, Ko’ona partage ses connaissances traditionnelles en enseignant les coutumes parentales et familiales autochtones et le tambour à main. L’année dernière, sa vie a changé dramatiquement. Le 21 juin, date de la fête de son père, elle a épousé Ivon Saber, un promoteur immobilier multitalentueux. Ils passent maintenant leur temps entre leurs propriétés sur la rive est du lac Winnipeg, près de la Première Nation de Hollow Water et l’hiver, dans le territoire du Yaqan Nukiy dans le sud de la Colombie-Britannique.  

Jacquelyn Cardinal

Jacquelyn Cardinal

Graphiste

Jacquelyn Cardinal est Sakāwithiniwak de la Première Nation crie de Sucker Creek. Elle est cofondatrice et directrice générale de Naheyawin, un cabinet-conseil spécialisé dans le savoir et le graphisme autochtones. En plus de renforcer la capacité des entreprises autochtones pour les aider à réussir, Naheyawin aide les entreprises et organismes non autochtones à mieux connaître leurs publics des Premières Nations, métis et inuits. L’année dernière, Jacquelyn a travaillé avec des clients comme REDxTalks, le World Trade Center et l’Université d’Alberta.

Wookey Films

Wookey Films

Production vidéo

Wookey Films a été fondé par Jérémie et Janelle Wookey, une équipe de cinéastes franco-métis formée par un frère et une sœur nés et élevés dans les Prairies canadiennes. Depuis 2013, Wookey Films produit des documentaires en anglais, en français et en langue autochtone pour CBC, Radio-Canada, APTN, Unis TV et TV5. L’objectif de Wookey Films est de raconter des histoires qui aident à bâtir des ponts entre les Canadiens en offrant une compréhension plus approfondie des enjeux et en créant de l’empathie envers tous et chacun. Le tout à travers un contenu à la fois intelligent et divertissant.

Lindsey Bond

Lindsey Bond

Administratrice de projet

Lindsey Bond est une artiste de l’objectif et de l’image, une facilitatrice de projet et une mère de famille. Originaire d’Edmonton (Alberta), Bond a travaillé dans diverses collectivités canadiennes et est établie actuellement à Winnpeg (Manitoba) sur le territoire du Traité 1. Alliée et complice des peuples autochtones, Bond concentre son temps entre la création de projets artistiques engagés et son travail de technicienne en photographie à l’École d’art de l’Université du Manitoba. Ses projets se concrétisent par le biais de photos à l’échelle de la rue, d’installations vidéos et de livres qui explorent la mémoire, recontextualisent le mouvement quotidien et se fraient des voies entre les collectivités autochtones et non autochtones. Bond a déjà occupé différentes fonctions pour MAWA, notamment celle de coordonnatrice de la célébration, à Winnipeg, des artistes manitobaines, à l’occasion du 30eanniversaire de MAWA. Plus récemment, Bond a eu le plaisir de travailler avec sept jeunes à un projet artistique communautaire, Imagine Home, dans le cadre du programme Youth With Art du Conseil des arts de Winnipeg et a été artiste invitée pourTrain of Thought du Jumblies Theatre.

Sue Stewart

Sue Stewart

Réviseure et traductrice

Sue Stewart est une traductrice littéraire, chercheure et rédactrice dans le domaine des arts. Son engagement de longue date envers les arts l’a amenée à travailler dans l’administration pour divers paliers de gouvernement ainsi que pour des organismes artistiques, dans l’édition de livres et de magazines, le théâtre et le cinéma. Elle a organisé Cinémama, le premier festival international de films de femmes au Canada, avec la Centrale galerie Powerhouse et la Cinémathèque québécoise. Elle est l’ancienne agente de programme pour l’édition de livres du Conseil des arts du Canada. De par son éducation en français au Québec et son travail dans des collectivités francophones, anglophones et bilingues, elle poursuit parallèlement une carrière dans la traduction de poèmes, d’œuvres de fiction ou non, de sous-titres au cinéma et de surtitres au théâtre, ainsi que des documents traitant des arts visuels, médiatiques, littéraires et de danse. Elle est titulaire d’un baccalauréat ès arts summa cum laude (communications), et d’une maîtrise en beaux-arts (création littéraire) de l’Université de Colombie-Britannique. 

Brigitte Haguès

Traductrice

Brigitte Haguès est une traductrice indépendante. Après avoir enseigné le français sous toutes ses formes à l’Université de Regina pendant plus d’années qu’elle ose l’admettre tout en étant traductrice pigiste, elle se consacre maintenant à la traduction. Elle a pour clients plusieurs sociétés et organismes saskatchewanais et réginois, dont Viterra, Federated Co-operatives Limited, la Cité universitaire francophone de l’Université de Regina et la Mackenzie Art Gallery de Regina. Par le passé, elle a traduit le matériel pédagogique pour les séries télévisées Incredible Story Studio etRenegadepress.com. et a coordonné la traduction du site webArtSask. Elle a collaboré à la traduction du catalogue de l’exposition Bob Boyer : His Life’s Work. Avec Françoise Stoppa, elle a traduit les catalogues des expositions : Wilf Perreault : In the Alleyet 7: Professional Native Indian Artists Inc., Elle est membre agréée (CTIC) de l’Association des traducteurs et interprètes de la Saskatchewan.

L'équipe MAWA

Shawna Dempsey

Shawna Dempsey

co-directrice exécutive

Shawna Dempsey est codirectrice administrative de Mentoring Artists for Women’s Art, poste qu’elle partage avec Dana Kletke. Dempsey a été co-conservatrice auxiliaire d’art contemporain à la Winnipeg Art Gallery et est actuellement chargée de cours au Département d’études sur les femmes et le genre à l’Université de Winnipeg. L’artiste Lorri Millan et elle collaborent depuis trente ans à la création de performances et de vidéos.

Dana Kletke

Dana Kletke

co-directrice exécutive

Alison Davis

Alison Davis

coordonnatrice de l'administration et des communications

Adriana Alarcón

Adriana Alarcón

coordonnatrice de la programmation et du rayonnement