Resilience

Teresa Marshall

Micmaque

  • Mi’kmaq Universe – 2005
  • Acrylique sur toile
  • 132 x 134 cm
  • Collection du ministère des Affaires autochtones et du Nord Canada
Mi’kmaq Universe

Il existe six mondes dans la cosmologie micmaque. Chaque monde se suffit à lui-même, mais, collectivement, ils forment l’univers micmac. Dans cette cosmologie animée, notre langage reflète notre croyance que la terre, la mer et le ciel sont dotés de pouvoirs que nous appelons mntu. Le ciel, les étoiles et les constellations sont au cœur de notre vision du monde. En tant que source de vie, le soleil, Niscaminou ou grand-père répond à nos besoins et nous donne le pouvoir de vaincre nos ennemis. Nous lui devons aussi des récoltes abondantes. 

Notre paysage commence à changer dramatiquement avec les contacts. Sous l’autorité britannique, nos pratiques cultures sont proscrites. Les objets micmacs prennent de la valeur comme articles de traite. Comme le « mocassin télégraphe », ils servent involontairement de lignes de communication à longue distance avec notre parenté tout le long de la côte Atlantique. C’est aux chansons, aux histoires, aux remèdes et aux messages codés incorporés dans les textiles de traite, aux wampums échangés le long des voies commerciales que l’on doit, en grande partie, la survie et le maintien de nos systèmes de croyances communautaires.

– Teresa Marshall

emplacements des panneaux

Traité:

Remarque: tous les panneaux numériques n’affichent  les oeuvres de Résilience de la même manière.  Les renseignements concernant le traité, le territoire et la langue ont pour source de référence le site Territoire Traditionnel, et peuvent être incomplets.